Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Respire, et si ça suffit pas, Rerespire (comme disait Kool Shen)

Inhale... Exhale.

Inhale… Exhale.

J’ai un problèèèèèèèèmeeuh. Ça n’en est pas vraiment un, et j’espère que cela ne va pas sembler prétentieux, car ça ne l’est pas. du tout. Mon problème, c’est que je trouve mon chemin, un peu partout, I find my way anywhere (ou presque),

Je me casse la tête depuis une semaine, Chicago, si j’ai le job, j’y vais, j’y vais pas. Avant de partir, je m’étais dit NAN, je dirai non. Et j’y suis allée. Et évidemment, maintenant, je ne sais plus. Mon problème, c’est que je m’adapte à peu près partout (quand je le veux bien, et quand mon job me le permet, d’ou le résultat assez pauvre socialement de mon année à Toronto). Je socialise.

Alors forcément, je m’y suis vue, et je m’y vois, alors qu’il y a encore 6 mois, je m’étais dit, ALLEZ, je reste à Vancouver un moment. Et la routine revient, l’absence de ce petit truc qui fait que….

Je m’y suis vue à Chicago quand…

Quand j’ai sympathisé avec le papa de mon hôte, j’ai vu une famille adoptive, un vieux monsieur avec qui j’irais prendre un café pendant ma pause déjeuner (il habite dans la même petite ville que l’école embauchant), un docteur qui échangerait son expertise de la grammaire anglaise avec la mienne en Français (‘‘I really hope you get the job Stephanie, I would be your first student’‘).

Quand le premier soir, mon hôte m’a embarquée dans sa bmw, direction resto italien ou genre, Hey, Here is my friend Stephanie,  il connait tout le monde, puis Stand Up comedy, ou tu me laisses quelques minutes et je fais connaissance des mecs à côté, à la cool…

Quand on est allés se perdre dans les rayons du 2eme plus grand Whole Foods des États-Unis, pour parler fromages. Fromages, protein shakes et poudre de chanvre et Maca. Of course.

Je m’y suis vue quand des gens m’ont demandé si c’était le bon train ou le bon chemin.

Quand mon hôte a promis de m’aider à m’installer si besoin, (re)prendre des cours de français et même de boxe (il s’est pas pas dans quoi il se lance!) avec moi.

Je suis rentrée plus perdue que jamais (si ça se trouve, je n’aurai même pas le job haha !!), plus perdue parce qu’en plus, je commence un nouveau (chouette) job à (gros) mi-temps mardi prochain, et pi, y a cette invite (irréel mais cool quand même), un petit tour du Canada avec un (TRÈS beau) photographe.

Forcément.

6 Responses to “Respire, et si ça suffit pas, Rerespire (comme disait Kool Shen)”

  1. valerie

    salut steph,

    je suis ton blog depuis quelques années, j ai beaucoup ri, et je trouve ton etat d’esprit super…
    si tu t’y vois, ben,…..FAUT Y ALLER!!!

    go on with your way!

    un coucou de Toulouse!

    • hellostephanie

      Merci !
      J’ai tout mis dans un garde meuble y a seulement 1 an 1 et demi, viens de me réinstaller après avoir essayé de recommencer, alors c’est ça qui me freine…

  2. lazette

    Hello,

    Tu hésites toujours? Comme tu l’as dit, tu sauras te faire ta place à Chicago comem tu as su le faire à chaque fois mais tu viens juste de rentrer à Vancouver…
    La question, c’est plutot pouquoi y être revenu?

    • hellostephanie

      Le boulot et des horaires de folie, plus de vie sociale, et une vie sociale qui me manquait..
      Avec le recul, il se peut que je reste pour l’instant. J’ai un pied à la fac, et je commence un nouveau job mardi…et d’autres choses auxquelles j,aimerais laisser le temps d’arriver…

  3. Dams

    Et tu peux pas faire 6 mois Chicago, 6 mois Van ??? 😉
    Courage pour le choix !!

Comments are closed.