Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour du mohawk

Mon dieu.

Au secours.

Je suis dans un café hipster du coin (East Van), à essayer de déguster mon Americano half-caf (je croyais qu’on disait Half-Decaf mais ça doit être coté ouest de la ville faut croire).  J’essaie aussi de travailler (vu que je blogue, on peut donc en déduire que c’est un échec total).

La raison de ce drame social.

La raison de ce drame de la vie quotidienne.

Et, à la table à côté, il y a une dame (peut-être mon âge, alors une ”dame” semble appropriée), assise avec son mec (qui semble être coiffé avec un mohawk. Ça existe encore, donc). Depuis littéralement 20 minutes, elle parle NON STOP avec une espèce de voix douce girlie (aka condescendante maybe?) et est entrain visiblement de vider son sac, mais alors TOUT son sac, y compris les petites poches intérieures. Le mec, pendant ce temps-là, ne l’ouvre pas (presque envie de dire classique, mais ce serait généraliser, et ce n’est pas toujours le cas) et attend.

Et elle parle.

Ah, ah, il vient de dire quelque chose. Mais… elle est repartie. Et blah blah blah…

Ca me fait penser à ce blog HILARANT (em majuscules car c’est vraiment juste brillant) de cette fille de Toronto qui a bloqué sur ses 50 dates en 50 jours (merci Tinder). Je recommande vivement, c’est ici.

Sur ce, je vais aller… lui hurler Just shut the fuck up, compatir, travailler. Il le faut.

Allez.

 

 

2 Responses to “Le jour du mohawk”

    • hellostephanie

      haha !! Le pire, je les ai revus le soir dans un bar, tous sourires…

Comments are closed.