Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Française, plus que jamais.

Libé a donné la parole aux expats.

Ça m’a fait du bien de leur écrire, même si je n’ai pas été publiée (Whaaaaaaaat).
Les temps sont durs même à l’étranger. Cela fera bientôt 10 ans que j’ai quitté la France pour la côte ouest canadienne (Vancouver),le pessimisme ambiant avait eu raison de moi. J’ai réappris à être fière de mon pays et redécouvert ma propre culture en m’en éloignant au fil des années.

Depuis vendredi, j’ai l’impression d’avoir une gueule de bois permanente.
J’ai passé 3 jours à écouter France Info en direct, entre crises de larmes et passages à vide, figée. J’ai beaucoup de mal à reprendre le flot de ma vie quotidienne, comme tous les Français en France. Juste envie de rester sous ma couette, et d’attendre.

Mes amis les plus proches sont Français, certains parisiens. J’ai aussi pas mal d’amis canadiens, mais portant, je n’ai pas senti le besoin de leur parler, j’avais besoin de passer du temps avec mes amis Français. On n’en a pas forcément parlé mais juste d’être avec eux m’a un peu apaisée. J’avais l’impression qu’on se comprenait, qu’on partageait la même incompréhension et la même peine, sans avoir besoin d’en parler.

Je me sens aussi un peu coupable. Coupable d’avoir quitté le navire, d’avoir refait une vie heureuse ici, et d’avoir lâché mes amis, et surtout ma famille, ma soeur, dans cette merde. Coupable de vivre en paix au bord des montagnes et de l’océan, avec un bon travail et une vie tranquille, loin du chômage, des bas salaires, et de cette angoisse que tout peut arriver, basculer du jour au lendemain, loin de cette haine.

Je rentre pour Noël en France dans un mois, et j’ai hâte. Hâte de prendre ma soeur dans mes bras, de lui dire que je suis là, qu’elle fasse attention à elle.

Aujourd’hui, j’ai deux passeports, deux nationalités, et malgré la distance, je suis française et fière de l’être, plus que jamais.

6 Responses to “Française, plus que jamais.”

  1. sebseb

    Coucou,
    je te souhaite de passer une bonne période de Noël en famille.
    D’ici on a pas trop l’impression d’être un bateau qui coule hein 😉

    Bref… profites bien, la vie c’est fait pour ça namais !!!
    Tcho

  2. Ccile

    Là, tout de suite, quand ça s’est passé, je regrettais illico d’avoir quitté Québec, parce que je me dis que là-bas au moins jamais ça ne se serait pas passé… parce que les gens sont gentils et attentionnés les uns avec les autres ou les uns envers les autres, je ne sais pas comment dire.
    En France, déjà avant il nous manquait ça mais là, ça me manque encore plus! Dans ma petite campagne aujourd’hui, la solidarité et la fraternité, je la sens pas du tout. Et celle que je vois à la télé me semble une solidarité de façade, prête à se casser en mille morceaux. Je suis persuadée que les Français de l’étranger se serrent plus les coudes que nous ici. Je me rends compte qu’on est fragile. Et je pensais pas à ce point. Soupir, larme à l’oeil.

    • hellostephanie

      Et il y a eu beaucoup de soutien de la part des locaux. Encore ce matin, une bien vieille dame m’a demandé si ma famille allait bien en France, et m’a offert son soutien…
      Mais quand même, dans ces moments-là, j,aurai aimé être avec ma famille en France…

  3. Françoise

    Touchant ton message , mais halte là …ne me fais pazs croire qu’au Canada il n’y a pas d’exclus, de chomeurs , de précaires…de gens qui n’ont pas les moyens de se soigner.
    Nous vivons des temps très troublés, qui risquent, qui vont toucher d’autres parties du monde.
    Le principe du terrosrisme est de semer ….la terreur. N’importe où, n’importe quand. Ces actes barbares doivent malgré tout, ne pas occulter la question de l’arrogance occidentale, de notre richesse basée sur le pillage des ressources des pays “pauvres”…etc
    Je me réchauffe le coeur auprès de ceux, qui tout près de chez moi, vivent, dans leurs actes, au quotidien, la solidarité, le bénévolat, l’attention à l’autre, la défense et la diffusion de la culture, l’éducation…seulent voies vers “l’humanité”…
    plein de bisous et à très très bientôt, Françoise

    • hellostephanie

      Coucou Tantine. Je suis d’accord. Mais pour ce que je vois ici, c’est que tout le monde est près à être solidaire, faire du bénévolat etc mais il n’empêche que nous avons l’un des quartiers les plus pauvres d’Amérique du Nord, que les loyers sont exorbitants, et cela ne change pas, mais la gentrification s’empire… Et ici, jusqu’à maintenant, nous n’avons vécu aucun acte de terrorisme. Le racisme est ratant, et je suis sure qu’il est près à surgir dès que nous vivrons des événements aussi tragiques que L’europe.
      Pour l’instant la Côte Ouest est encore Disneyland… À TRÈS bientôt ! J’ai SUPER hâte !

Comments are closed.