Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Je comprends pas

Souffrir d’un jetlag pour 3 h de différence, ça frôle le c’est ridicule.

Oh c'est beauuu. Surtout quand t'es réveillée depuis 6h du mat.

Oh c’est beauuu. Surtout quand t’es réveillée depuis 6h du mat.

Quand je pense que j’avais eu littéralement ZÉRO effet en débarquant à Phuket l’an dernier: Partie de nuit de Vancouver, débarqué 16h plus tard à Phuket, juste à temps pour aller m’entrainer (Hello 40 degrés), et le lendemain 8h, j’étais ni fraiche ni pimpante mais sur la corde à sauter. Soit, à suer comme un cheval.

Là, j’ai tout essayé. Enfin presque (j’ai pas encore essayé le pot).

– Excès de bouffe: Arrivée samedi, je suis allée diner (sushi orgasm), rentrée épuisée, repue. Rien à faire.

– Le sport: Réveillée à 6h le lendemain matin. Qu’à cela ne tienne, direction la gym. Le sport, c’est de la bonne fatigue. Active toute la journée. Rien.

– L’alcool (avec modération, c’est peut-être pour ça): Le verre de blanc frais le soir. Effet: nul.

– La mélatonine: même par paire, que dalle. Réveillée le lendemain à 7h (et encore, je ne compte pas les 2h à tourner, en pleine nuit) après une nuit d’insomnie.

– Re le sport, mais pas pareil. Cette fois on attaque le vrai bon cardio qui fait mal pour bien fatiguer. Avec des circuits que j’ai inventés (en mode, préparation à ma formation Personal Trainer) + Corde à sauter + ERGO (rameur), instrument de torture abandonné en même temps que ma carrière dans l’aviron (hum), y a donc genre 10 ans (ça me rajeunit, ça, tiens).

Et bin, QUE DALLE, réveillée aux aurores.

Sachant que pour moi, la vie avant 7h03 du matin est le néant absolu, quelque chose de sombre, d’horrible et d’inutile, je souffre.

Ce soir, dernier recours: La boxe.

4 Responses to “Je comprends pas”

  1. E.

    Alors que moi je dors beaucoup trop, si seulement on pouvait faire des transferts… (BTW ça m’a épuisé de te lire :D)

  2. Nanou

    Ma pauvre, je te comprends pour vivre ça au quotidien. Mais: je ne me dépense pas autant que toi physiquement, ce qui est un tort. D’un autre côté je pourrais pas, vu que le manque de sommeil…m’épuise. Galère. J’espère que tout va rentrer dans l’ordre, si c’est “juste” un gros jet-lag.

  3. stéphanie

    Merci !
    E. haha :)
    Stéph, je pensais que les mauvaises nuits que j’ai passées m’empêcheraient de faire du sport, mais finalement non, j’en ai fait tous les jours. Tu n’es pas obligée d’y aller et pousser à fond, et tenir 8 minutes. 10 min sur un treadmill en marche rapide, des étirements, qqs abdos, ou qqs longueurs de piscine c’est un bon début. Ca ne montera pas en pic ta fréquence cardiaque alors ca va… :)
    Jetlag plus toutes les choses admin à gérer (l’assurance, l’appart, le vol de bijoux, le taf , le manque de l’homme etc…

  4. Nanou

    Oui tu as raison, j’adore nager j’ai envie d’aller à la piscine régulièrement dès la rentrée, mais il me faudrait un(e) acolyte, sinon quand ça va commencer à peler ce sera dur de me motiver. Et ma pauvre, en effet ça fait beaucoup de choses à assimiler. mais de fait tout est plus facile quand on récupère en dormant bien. Quelques heures de déconnexion réparatrice, je dirais pas non.

Comments are closed.