Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le 21ième jour (de confinement -duh)

Je reviendrai à mes chroniques de salle d’attente dans quelques jours.

On finit la troisième semaine de confinement. Je vis donc avec ma mère depuis VINGT-ET-UN jours.

Je découvre (je l’avais peut-être su dans mon enfance ou adolescence, mais comme beaucoup de traumatismes, j’avais dû l’enfouir car je n’en ai aucun souvenir), je découvre en ce samedi 4 avril que ma mère est officiellement addict à l’aspirateur.

Oui bien sûuuuuur

Aspirateur le matin en haut. Aspirateur dans les escaliers plus tard. Aspirateur en bas après le café.

J’en peux plus. Help.

Pour oublier, j’ai passé l’après-midi sur la terrasse. C’était sans compter sur le voisin et ses 3 enfants.

Trois

garçons.

GROS Fans de foot.

Comme leur père. Apples don’t fall far from the tree.

Même pas, putain, même pas. Mais là, y aurait AUCUN problème à parler foot 24/7.

Donc l’après-midi, ils jouent au foot. Mais attention !! Ils jouent avec de vraies règles à respecter pour de vrai. Le plus jeune se fait reprendre à chaque mauvaise passe (”Mais nooooooon Toutouille – Oui parce que le père appelle son fils par le charmant nickname de Toutouille – J’ai envie de pleurer – C’est quoi ça Toutouille, fais passer ! Corneeeeeeer !!!”).

Et pendant les pauses, ils pourraient parler d’autres choses, du climat, de l’école, je sais pas moi, du Covid.. NAN. Le papa la joue encyclopédie vivante du football sur les 60 dernières années. Et raconte des anecdotes de ché pas quel joueur y a ché pas combien d’années.

J’en peux plus. Je peux même dire que je suis au bout de ma vie.

Alors, encore 3 jours 3 semaines ?

2 Responses to “Le 21ième jour (de confinement -duh)”

  1. Piwhy

    Hahaha! VIVE LE SPORT!! Aspirobic ou footu-pour-footu (complètement footus du cerveau).
    Je compatis, courage…

Comments are closed.