Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour du … YOLO !

Il m’aura fallu un beau moment de loose, aka de solitude pour me décider à reprendre mon clavier. J’avais même oublié mon mot de passe.

Que s’est-il passé depuis mon dernier post, qui doit dater de, hum, un an? Pas grand chose. Ah si, en février, je suis devenue championne de la province Featherweight en Muay Thai. On se calme, c’est amateur, je n’ai donc rien gagné si ce n’est qqn bières après, des hugs de mecs super baraqués, 2 yeux au beurre noir, des bleus sur les tibias (et douleurs à vie), et un chéri très fier.

Tellement fier que le lendemain de mon fight, il ne m’a pas reconnue à l’aéroport (bon, moi non plus en fait).

Mais ce n’est pas le moment de loose dont je voudrais parler.

Hopefully our New York City room will look like this.

Dimanche dernier, après avoir passé littéralement un mois à essayer de trouver THE super deal pour un hôtel à New-York, en me disant PUNAISE je VAIS la trouver cette super affaire… bin en 43 secondes, j’ai dépensé $487 (canadiens) pour deux nuits. Avec cette somme, j’aurais pu aller deux weekends à Palm Springs, mais je me fais du mal si je continue de comparer.

Oui parce qu’il faut le savoir, aller du Canada aux US en ce moment, c’est le PIRE moment. Et je ne parle MÊME pas de Trump. Je parle du taux de change. C’est ridicule, c’est l’arnaque. Et c’est comme ça qu’en voulant la jouer smart, et aussi en multitaskang (note pour plus tard : ne plus multitasker le dimanche), j’ai ”bid”, offert le prix pour un hôtel 4 étoiles dans le Lower East Side de$140, que j’ai eu l’hôtel et que ma réaction fut : ”FUCK YEAH” et 7 secondes plus tard ” OHHHHH FUUUUUUCK”, car j’avais oublié de rechanger le taux de change…. Donc $140 USD est devenu $200 CAD, et si on ajoute les ”resort fees” (WTF), DING DING DING, mon compte s’est soudain gravement allégé.

Oh well, comme une copine de la boxe m’a dit : YOLO.