Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour où il a fallu choisir une salade

Oui, bon ça va.

Les chouchous faisant leurs courses en harmonie au fin  fond de la campagne iséroise.

Les chouchous faisant leurs courses en harmonie au fin fond de la campagne iséroise. Je sais, j’ai un peu maigri.

– (moi) ”Chouchou, on prend une salade pour ce soir ?

– (Chouchou) Oui bonne idée !

– Mais les salades fraiches font pas envie.

– On en prend une emballée.

– (moi) K, je te laisse la prendre.

– (Chouchou, 2 secondes 1/2 plus tard) Moi, ça me va celle-ci (avec un sachet dans la main).

– (je me rapproche) Mmmmmm, sinon y en d’autres là (vers un autre frigo).

5, 6, 7 secondes plus tard, Stephanie, toujours entrain de comparer TOUS les sachets de salade…

– (Chouchou) Tu es Balance, non ? ”Je te laisse choisir la salade… Ah non pas celle-ci…. Peut-être plutôt celle-là” alors que j’en ai déjà une dans les mains.

FINE. Je te laisse VRAIMENT prendre la salade. Je vais choisir le vin.”

Sinon, RAV (rien à voir ) mais, du coup, si la population française pouvait trouver rapidement un synonyme à ”du coup”, ça m’arrangerait de ne pas étrangler le prochain qui le dit du coup.

 

3 Responses to “Le jour où il a fallu choisir une salade”

  1. Nanou

    Balance, oh my!!! Oui, non? Oui! Mais peut-être non? Non! OK, oui.
    Et un jour: JE ME CASSE (out of the blue).
    Désolée pour l’anecdote/expérience personnelle (hum malheureuse). Du coup.

  2. sebseb

    Ola perso je suis balance, je compatis 😉

Comments are closed.