Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour où il a fallu partager le gâteau

Quand ma soeur vient le week-end pour voir notre papa, c’est un peu fête. On ouvre une bouteille de rouge (ma mère me rationne, nous rationne. Au bout de deux verres, ”Ah bin didonc les filles, keske vous buvez!”).

Et surtout ces week-ends là, je vais à la boulang’ et j’achète des desserts, précisément leurs fameuses tartelettes au citron.

Tarte au citron partagée entre moi et moi-même pour la déguster tranquillement.

Donc, autant dire que quand ma soeur m’a dit qu’elle venait vendredi pour le déjeuner, j’avais déjà sauté dans mon legging pour filer à la boulang’ acheter DEUX tartelettes au citron.

Pi un ami est venu pour aller se balader dans les vignes. Et quand on est rentrés à 12h30, ma mère (oui, j’accuse) :

– ”Ben tu vas rester pour le déjeuner non?

– Non non… je vais rentrer (moitié convaincant, il devait se douter pour le dessert)

– (moi) Non mais non, tu vas rentrer, non?

– (ma mère) Bin non, c’est tard déjà ! Bin si, tu vas rester !!

-(lui) Ah bin d’accord ! Avec plaisir !”

(C’est un complot)

Il a donc fallu faire l’impensable, partager les tartelettes au citron.

Hashtag #plusjamaisça

Lesson learn! La prochaine fois, j’achète une tarte au citron entière.