Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour où j’avais mis toutes mes ”cartes” sur la table

Mmmm. Ce petit moment de solitude. Un peu comme quand tu penses que tu as passé une belle soirée à jouer de ton charme (l’accent Frenchie), et qu’en rentrant, tu réalises que tu as un bout de salade (ou de Kale, on est sur la Côte Ouest after all) entre les dents.

Donc hier, j’avais un 3ème date avec le Prof de Yoga (un prof de yoga à Vancouver, qwaaaaa ?!), yoga pour athlètes, coach etc (mais siiiiii j’en avais parlé avant de partir en France). J’avais réussi à ressembler à quelque chose de potable, tâche pas forcément aisée après un entrainement et session de sparring avec 4 mecs. J’avais échappé à l’oeil au beurre noir, et à part des scratchs sur les bras (merci le Velcro des gants). j’étais potable. Je traînais les pieds, ayant perdu toute motivation (j’avais peur de me faire super chier), et finalement super soirée. On rit beaucoup, y a du vin et du fromage, belle soirée en terrasse.

Et puis je rentre, j’arrive dans la salle de bain.

Et là.

En théorie.

En théorie.

Mon débardeur. Je réalise que mon débardeur était beaucoup plus échancré que prévu (ainsi que celui porté dessous). J’avais donc probablement fait péter le décolleté (voire un bout de dentelle ramenée de France) pendant une partie de la soirée (à mon avis, après le premier verre de vin).

En réalité.

En réalité.

Tu m’étonnes qu’il a proposé de me ramener.

Note pour plus tard (en fait pour ce soir, date avec ancien acteur californien, maintenant tatoué et peintre) : Essayer les habits et vérifier dans le miroir avant de sortir.

2 Responses to “Le jour où j’avais mis toutes mes ”cartes” sur la table”

Comments are closed.