Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour où je devrais partir en courant (mais bon, soyons réalistes)

What about a punch in the face.

What about a punch in the face.

Est-ce que vous saviez que vous pouviez supprimer les messages envoyés sur Instagram ?

Ce matin, je me suis réveillée avec un message du charmant mexicain de mon club de boxe (ah oui, faudrait que je blogue plus souvent) me disant que, hier, à l’entrainement, ”You looked great”. Bon déjà il doit avoir besoin de lunettes. Les shorts de boxe thai ne sont pas forcément saillants, et ne cachent pas les kilos pris rapport aux meilleurs croissants engloutis à Lisbonne (pendant les vacances, et après 2 mois de privation pour ma competition de boxe). Tu rajoutes le jetlag, la transpiration, alors franchement, à part les biceps qui restent apparents -Thank God – grâce aux mois d’entrainements hardcore, bin là. J’ai dû le charmer d’une autre façon. Je cherche, je cherche. Mais je vois pas.

Ceci est un croissant.

Ceci est un croissant.

Bref.

Tout sourire – Qui, quiiiiiii ne rêve pas de se réveiller en lisant un tel message heiiiiiiiiin – j’allais pour répondre. Le message avait disparu. À la place, un seul message : ”Yup” pour répondre à une question.

WTF le Mexicain. Il s’était trop avancé le petit saligot trop cute, il avait pris peur. Pfffft.

Alors, BIEN évidemment, je l’ai remercié pour le compliment supprimé. Bin là. Et lui ai expliqué l’utilité des notifications, HA ! J’ai souri encore pendant environ 47 secondes. Et puis j’ai revu ces signaux lumineux qu’on appelle Red flag. Pas dispo, jeune. Quoi d’autre… Ah merde, c’est ”tout”.

Donc, du grand classique à la moi.

Par contre, au moins j’aurai appris comment mieux utiliser Instagram. C’est déjà ça.

 

PS : Bonne année à mes 4 lecteurs !!

7 Responses to “Le jour où je devrais partir en courant (mais bon, soyons réalistes)”

Comments are closed.