Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour où je suis sortie avec Vin Diesel

Ça va pas être possible. Ou j'éteins la lumière.

Ça va pas être possible. Ou alors j’éteins la lumière.

Imaginons d’abord Vin Diesel avec un air beaucoup moins con (je ne le supporte pas), et une fibre artistique. Genre peintre (je sais pas ce que c’est ce délire, je suis dans une période peintres. Après une période photographes. Non en fait, la période photographe semble continuer).

Je sais, c’est vraiment dur à imaginer, étant donner que Vin Diesel a vraiment une tête de con, mais essayez bordel.

Vin Diesel, en mieux donc, serait Alcoolique Anonyme (comme Peintre numéro 2 – bin d’accord), le bras gauche tout tatoué, ancien acteur californien (comme quoi, je délire pas tant que ça avec cette histoire) et habiterait à 2 blocks de chez moi, soit à peu près 2mn 12 à pied.

AH LÀ, d'accord.

AH LÀ, d’accord.

Le weekend dernier, je suis donc sortie avec Vin Diesel – en mieux. Plus ou moins le crâne rasé (pas autant quand même), la même taille de biceps (yay!!!) et de pecs (woot woot!), mais la touche artistique en plus. Je sais, c’est difficile à imaginer, même moi, j’ai du mal alors que je l’ai déjà vu DEUX fois en 3 jours (autant que Peintre n.2 ou Prof de yoga en 2 mois).

Je sais, c’est complètement inintéressant, mais peut-être, oui peut-être que j’arrêterai de boire en sortant avec lui. *SMART*

C’est bien d’avoir des objectifs sains dans la vie.