Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Le jour où je vous ai appelé.e par votre prénom

J’ai passé quinze ans à appeler tout le monde par son prénom (et à me faire appelée par mon prénom par tout le monde -puisque je me suis tout simplement calquée sur le même modèle : Mon banquier y va du Chère Stéphanie, j’y vais du Cher Rob).

Salut Benoit, Je vous remercie de m’accueillir.

C’est allé de mon conseiller à la banque à mon chef de département, en passant par des professeurs, le conseiller aux ressources humaines de l’université, les gens de la compagnie téléphonique, internet.

Cher Robert, Chère Elizabeth, Bonjour Stéphanie.

Et pourtant, OMG, figurez-vous que toutes les formules de politesse y étaient, Regards, Best regards, etc, et encore plus fou, figurez-vous que MALGRÉ l’utilisation du prénom, il y a quand le RESPECT.

Pourquoi ? Pas parce que machin est chef et pi c’est tout. Pasque machin.e est chef.fe, mais surtout machin.e fait son travail (répondre aux emails, dans les 48 heures, avec un bonjour, au revoir, sans fautes d’orthographe, avec les informations demandées, et MÊME avec des petites phrases bienveillantes comme : J’espère que tout se passe bien, Est-ce que ça répond à vos questions ?, N’hésitez pas à appeler etc etc.

Donc depuis 15 ans, j’ai appris à respecter la personne avec un poste plus élevé, TOUT EN l’appelant par son prénom, parce qu’après tout, à mon âge avancé et mon expérience pro, je sais comment communiquer ET respecter les hiérarchies (j’ai d’ailleurs plus de mal à tutoyer que d’appeler par le prénom: ”Mais Robert, vous êtes sûr de ce que vous me dites?”).

Bref. Quelle erreur. Je suis en France (enfin je pourrais être ailleurs, en étant confinée ça ne change pas grand chose). En France, faut croire que se donner du madame et monsieur est le seul moyen aux gens de (se) rappeler leur statut, leur grade, leur hiérarchie.

J’y suis donc allée d’un ”Bonjour Machine” (accompagné de ”Je vous remercie, Cordialement etc.) dans ma correspondance avec l’Education Nationale (après plusieurs appels et emails avec des Madame quand même, PAS lors du premier contact).

BING, la remise à ma place a été immédiate (vraiment, on en est là ?). J’ai eu l’impression d’avoir 20 ans et recherchais mon premier emploi. J’ai failli signé dans l’email suivant -comme me l’avait conseillé un ami canadien – Dr Stéphanie P. Mais je n’ai rien dit et me suis remise au Madame.

Parce qu’en Amérique du Nord, on s’appelle peut-être par nos prénoms, mais on respecte les diplômes. On ne te dit pas ”Pourquoi t’as fait un doctorat ?!”, mais ”Bonjour Docteure P.”.

J’ai ensuite réalisé que je correspondais avec ma conseillère à la banque aussi avec des ”Bonjour Cindy…. Un grand merci, Cordialement”….et en fait avec tout le monde après plusieurs messages (je n’attaque pas avec un WHATS UP?). OOPS.

Comme je dis souvent en ce moment, OH WELL. (je dis aussi WTFG).