Tribulations d'une Lyonnaise au Canada

Un soir, sur la Promenade.

Negresco

Depuis mon retour de France, il y a 2, 3 semaines, l’Europe me manquait. La culture, la vie sociale.. le soleil aussi, les apéros en terrasse… et encore et toujours ces mêmes questions que j’entends depuis mon retour : ”But you’ll never go back?”, ”Tu restes à Vancouver indéfiniment ?” etc.

Je sais que, si quoique ce soit arrivait à ma famille, je serais dans le premier avion.

Et puis les attentats… L’un après l’autre.

La putain de culpabilité de l’Expat. Je suis ici au bord de la mer, après un tour de vélo autour du magique Stanley Park, un coucher de soleil à couper le souffle. Et pendant ce temps…

Pendant ce temps, la ville par laquelle je passais avec joie, il y a à peine un mois, en route pour la Corse, cette ville que 98% de mes étudiants ont visitée à un moment ou un autre, cette soirée ou les familles étaient de sortie…

Il y a 3 semaines, je conduisais sur la Promenade des Anglais avec ma soeur, nous buvions un Spritz sur une terrasse de la vieille ville, prenions de l’essence à 10h du soir sur la Promenade, partagions notre premier (gros) fou rire de ce road trip entre soeurs… À 10h ou 11h du soir, dans une station service de la Promenade des Anglais, près du Negresco… Qu’est-ce qu’on a ri (de moi). Ce soir-là, sur la Promenade, un samedi soir.

Ce soir, je pleure.